Atklājiet inkaru valsti pie izsalcinātā ceļa

 

L’Amérique latine séduit le cœur des vacanciers par la richesse de son patrimoine culturel ainsi que la beauté de son paysage. Une des destinations de ce continent combinant ces 2 attraits touristiques est le Pérou, célèbre dans le monde entier pour les fameux sanctuaires du Machu Picchu. Ce site renferme des vestiges de l’Empire inca, notamment des structures de roches anciennes et des terrasses agricoles. En outre, ce pays abrite une population diversifiée. Environ 47 % de ses habitants sont des métis issus des nations espagnoles, italiennes, françaises, allemandes, autrichiennes et africaines. Les autochtones d’origine, quant à eux, représentent entre 30 et 45 % de la communauté péruvienne. Ils vivent généralement dans des régions reculées comme la cordillère des Andes et l’Amazonie.

Tikšanās ar Kečuju

Les Quechuas regroupent les peuples de l’Empire inca parlant la langue quechua. Ils résident un peu partout dans certains pays de l’Amérique du Sud, dont le Pérou, la Bolivie, l’Équateur, la Colombie, l’Argentine et le Chili. Au sein de la nation péruvienne, on les retrouve principalement dans les hauts plateaux de la cordillère des Andes. Cette tribu a adopté, en effet, une tradition montagnarde et vit uniquement des ressources qu’offre cette région hostile. Elle s’adonne, entre autres, à l’élevage de lamas et d’alpagas, notamment pour leur laine servant de vêtements et leur viande pour ce qui est de la nourriture. Elle travaille également les sols montagneux pour la culture de la pomme de terre. Cet aliment est, d’ailleurs, un emblème du pays avec plus de 200 variétés recensées. À titre d’information, la population Quechua se concentre majoritairement dans les villes d’Arequipa, Ayacucho, Cajamarca et de Cuzco, des destinations à ne pas manquer lors de prestižie ceļojumi Peru.

Peru un tās gastronomiskās bagātības

La gastronomie péruvienne est issue d’un mélange entre plusieurs cultures, allant du traditionnel aux apports étrangers, principalement espagnols et africains. Elle figure parmi les plus variées au monde, du fait de la situation géographique du pays partagée entre forêts, montagnes et côtes. Dans cette grande diversité, on peut citer 3 types de cuisines qui se distinguent du lot, dont les gastronomies de la selva, de la sierra et de la costa. La première catégorie regroupe les recettes à base de fruits de la jungle comme le camu camu, le kiwi, la mangue, de poissons et de viandes, dont la « Cecina », du porc assaisonné et fumé. La deuxième classe rassemble les cuisines de montagne où l’on trouve du maïs, de la pomme de terre, de l’alpaga et du cochon d’inde dans les menus. La Watya, par exemple, une méthode de concoction des aliments consistant à les cuire dans une cavité faite de blocs de pierre. Concernant les plats de la costa, ils sont riches en ressources aquatiques issues de l’Amazone et du lac Titicaca, pour ne citer que la truite. Une des spécialités culinaires de cette catégorie est le « chupe de camarones », une soupe d’écrevisses marines.